Le magazine des commerçants &
artisans du Grand Pontarlier

La revue incontournable des 4 zones d'activité du Grand Pontarlier

Depuis 2011, O-doo est le magazine indispensable de la Fédération des Commerçants et Artisans du Grand Pontarlier. Infos, photos, recettes et bons plans exclusifs : plus de 800 commerçants adhérents vous font bénéficier deux fois par an de leurs meilleures offres. 

Pour profiter pleinement de l’incroyable diversité des produits et services de vos commerces de proximité, ne manquez pas la sortie du dernier numéro de O-doo !

L'intégralité du magazine
0-doo Automne 2020, accessible en ligne

Découvrez les reportages et les bons plans des commerçants et artisans des 4 zones d’activité du Grand Pontarlier.

O-doo 20
A la recherche du trésor du village englouti

En cette fin d’année 2020, une légende mystérieuse ressurgit, dans les alentours du lac Saint-Point… Oserez-vous partir à la recherche du trésor de Dampvauthier ?

O-doo 20
Plongez dans les surprises !

Le jeu de la légende du village englouti

1. A la recherche du trésor

Observez attentivement la couverture de votre magazine O-doo 20 : un indice s'y cache peut-être...

2. Vous avez trouvé ?

Si vous repérez le logo d'un commerçant dans le dessin du fond du lac, c'est gagné !

3. A vous le trésor

Rendez-vous avec votre exemplaire du magazine O-doo chez le commerçant participant, et dites " A moi le trésor de Dampvauthier "

4. Recevez votre récompense

Présentez la couverture de votre magazine avec le logo du commerçant partenaire, et recevez votre récompense bien méritée !

Date limite de validité du jeu : 15 mai 2021

La légende du village englouti

Il y a fort longtemps dans notre belle Franche-Comté, se trouvait au bord du Doubs un village prospère appelé Dampvauthier. La vie y était agréable, la nature gratifiait la population du village de récoltes abondantes. Les habitants exerçaient des activités de commerce fructueuses, et se distrayaient en organisant de nombreux bals et festins.Les villageois menaient ainsi une vie de plaisirs, et avaient peu à peu accumulé de grandes richesses. Or, argent, perles, étoffes précieuses et bijoux étincelants s’échangeaient et décoraient les maisons, et les toilettes des belles dames.

Hélas cette abondance, loin d’élever le caractère des habitants de Dampvauthier, avait endurci leur cœur.

Un soir d’hiver, alors que la neige avait recouvert la plaine du Doubs, et que le gel s’était emparé de la végétation, une malheureuse femme s’en vint traverser les rues du village. Portant dans ses bras un jeune enfant criant de faim, elle frappa aux portes des maisons illuminées, réclamant un peu de nourriture, et peut-être, un abri pour passer la nuit et ne pas mourir de froid.

Mais toutes les portes se refermèrent, et la pauvresse fut chassée sans ménagement de Dampvauthier.

Cette indifférence, cette cruauté, attirèrent sur le village une malédiction immédiate. La nuit même, un orage gigantesque s’abattit sur Dampvauthier, déversant des trombes d’eau ! Église, clocher, maisons, mets raffinés, or, argent, perles, étoffes précieuses : la violence des flots déchaînés engloutit le bourg tout entier, avec tous ses habitants et leur fortune…p

Ainsi naquit le lac Saint-Point, bien connu des habitants du Haut-Doubs.

Une précison ?
Un renseignement ?

Pour davantage de détails vous pouvez contacter Céline Laspreses au 03 81 46 57 48, ou lui envoyer un message ici !

Mentions légales